La science ouverte à l'Université de Strasbourg

Qu’est-ce que la science ouverte ?

Le mouvement de l'open science, ou science ouverte, vise à diffuser librement la recherche scientifique afin de la rendre accessible à tous. La science ouverte couvre à la fois la diffusion des résultats de la recherche (publications scientifiques) et les données de la recherche.

Dans ce cadre, l’Université de Strasbourg et ses partenaires alsaciens* collaborent et proposent des services aux chercheurs, comme la plateforme d’archive ouverte univOAK. Au niveau national, un plan pour la science ouverte a été dévoilé le 4 juillet 2018.

*Université de Haute-Alsace, Institut national des sciences appliquées de Strasbourg, Bibliothèque nationale et universitaire, Ecole nationale du génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg, Haute Ecole des Arts du Rhin, Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Strasbourg

La science ouverte est une nouvelle manière d’appréhender la science, de tisser, par le libre accès aux publications et aux données ou par la co-construction des savoirs, des liens avec la société et d’être au service des citoyens.

Mathieu Schneider, vice-président Culture, Sciences en société de l’Université de Strasbourg

L’université fait le pari d’offrir ses données au public, de les diffuser, mais pas sans discernement.

Michel Deneken, président de l’Université de Strasbourg

Le Comité de pilotage pour la science ouverte

Le Comité de pilotage pour la science ouverte de l'Unistra est présidé par Catherine Florentz, Vice-Présidente Recherche et Formation doctorale et Première Vice-Présidente. Il est composé de :

  • Catherine Florentz ; Vice-Présidente Recherche et Formation doctorale, Première Vice-Présidente ;
  • Yannick Hoarau, Vice-Président Recherché délégué à la science ouverte et aux données de la recherche ;
  • Mathieu Schneider, Vice-Président Sciences en société ;
  • Christelle Roy, Vice-Présidente Stratégie et développement.

Au niveau opérationnel, le COPIL est assisté par l'administrateur des données de recherche de l'Unistra, par le chargé de mission science ouverte, et par la chargée de mission sciences en société.

La politique de science ouverte de l'Unistra a été adoptée par la Commission Recherche le 25 septembre 2019. Elle repose sur huit piliers, conformément à la feuille de route de la LERU (ligue européenne des universités de recherche) sur la science ouverte, et qui sont détaillés dans cette rubrique.

Les initiatives de science ouverte soutenues par l'Université de Strasbourg

Conformément à l'engagement pris par la Commission Recherche de l'Unistra le 17 octobre 2018 et lors de la signature de l'Appel de Jussieu pour la science ouverte et la bibliodiversité, l'Unistra favorise la bibliodiversité et les modèles innovants de publication scientifique en soutenant financièrement de nombreuses initiatives et infrastructures. Celles-ci doivent répondre aux critères suivants :

  • être d'envergure nationale ou internationale ;
  • être au bénéfice des communautés scientifiques ;
  • garantir la qualité scientifique des travaux publiés ;
  • avoir un modèle économique transparent et équitable ;
  • avoir mis en place une gouvernance centrée sur les communautés scientifiques.

Depuis 2018, l'Unistra finance ou a financé les infrastructures, organisations et initiatives suivantes :

  • Le Directory of Open Access Journals : base de données bibliographique de référence pour les revues électroniques en open access ;
  • SPARC Europe : fondation européenne de promotion de la science ouverte ;
  • EDP Sciences : éditeur de revues en sciences, techniques, santé, dans le cadre du Plan de soutien à l'édition scientifique française du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation ;
  • Erudit.org : plateforme francophone de revues en SHS d'Amérique du Nord ;
  • SCOAP3 : consortium international piloté par le CERN pour financer le passage à l'open access des revues en physique des hautes énergies ;
  • OpenEdition Journals : plateforme française de revues en SHS ;
  • Knowledge Unlatched : programme de "libération" d'ebooks ;
  • Fair Open ACcess Alliance : fondation internationale qui aide les revues à passer d'un modèle économie sur abonnement à un modèle économique en open access sans frans pour les auteurs ;
  • Confederation of Open Access Repositories : organisation internationale qui met en réseau les archives ouvertes afin de garantir la qualité des infrastructures sur le plan technologique ;
  • Open Library of Humanities : plateforme de publication de revues en SHS en open access sans frais pour les auteurs ;
  • Sci-Post : plateforme de publication de revues en open access en sciences physiques ;
  • Le Centre Mersenne : infrastructure publique pour l'édition en open access de revues scientifiques, d'ouvrages et d'actes de séminaires ;
  • Peer Community In : initiative de l'INRAE pour offrir un service de peer reviewing et de recommandation à des écrits scientifiques déposés sur des serveurs de preprints ou des archives ouvertes ;
  • Projet de manuel numérique en open access en histoire : projet coordonné par Couperin.org en partenariat avec Nouveau Monde éditions

En savoir plus

Magazine Savoir(s), numéro spécial : "Science ouverte : et si chacun y apportait sa pierre ?"

La science ouverte est un mouvement considérant les sciences et les données comme un bien commun, qui vise à rendre la recherche scientifique, les données et leur diffusion accessibles à tous. Ce numéro spécial du magazine Savoir(s) se consacre à ce vaste chantier qui définit les contours d’un nouveau contexte pour la recherche.