Recherches participatives et savoirs ouverts

L’Université de Strasbourg est engagée, comme acteur ouvert sur la cité, à diffuser la culture scientifique, à favoriser le partage des savoirs, à stimuler la créativité et la création artistique, à dynamiser la vie des campus et à valoriser son patrimoine scientifique. Affirmant fortement la responsabilité sociale et sociétale qu’elle assume, elle s’attache à favoriser le débat public pour promouvoir un choix démocratique dans le domaine de la science, à renforcer ses liens avec les territoires, ruraux et urbains, et à soutenir les actions engagées et citoyennes de l’ensemble de sa communauté.

L’ensemble de ces actions de notre université est soutenu par le levier « Université & Cité de notre Initiative d’Excellence (IdEx). Ce levier propose plusieurs appels à projets dont celui-ci sur les recherches et sciences participatives. Cet appel est également ouvert aux établissements inscrits au contrat de site (UHA, INSA, ENSAS, ENGEES, HEAR) sous réserve d'un projet collaboratif avec l'université de Strasbourg et porté par une composante ou un laboratoire.

L’Université de Strasbourg soutient le développement des recherches et sciences participatives (RSP), dans lesquelles la participation des citoyens constitue une plus-value évidente pour la recherche et/ou pour la prise en charge de questions science-société.

Exemple de projets soutenus en 2019

  • SigiAL - Sigillographie participative de l'Alsace et du Rhin supérieurprojet en sciences participatives associant des enseignants-chercheurs de l’Université de Strasbourg, les dépôts d’archives d’Alsace et du Rhin supérieur, la Fédération des sociétés d’histoire et d’archéologie d’Alsace et des citoyens issus de la société civile. 
  • Médiations numériques et services aux personnes fragiles - projet associant le CASF de Bischwiller et l'IUT d'Haguenau : L’originalité de ce projet est de s’appuyer sur un dispositif de recherche participative mené conjointement par des acteurs académiques et des citoyens concernés par cette problématique. Il a pour ambition de mieux identifier leurs difficultés afin de proposer des solutions de remédiations. 

Les projets de recherches et sciences participatives (RSP) permettent d’impliquer les citoyens dans la recherche, de les amener à en comprendre les enjeux et de faire changer progressivement le regard porté par l’opinion publique sur la recherche et les chercheurs.

Les citoyens peuvent être associés par la collecte de données, par la réalisation d’opérations intellectuelles ciblées à partir des données disponibles (classement, regroupement…), par le développement de nouveaux projets, par exemple pédagogiques, à partir de ces données, ou encore par l’articulation des savoirs académiques avec d’autres types de savoirs (savoirs d’expériences, savoirs professionnels, etc.) au bénéfice de la connaissance scientifique et des acteurs de la société civile.